À 22 ans, Alexandre Kantorow est le premier pianiste français à remporter la médaille d’or du prestigieux Concours Tchaïkovski ainsi que le Grand Prix du Concours.

Que ce soit en disque ou en récital, Alexandre Kantorow suscite des critiques dithyrambiques. Salué par la presse comme le « jeune tsar » du piano français, il a commencé à se produire très tôt. À 16 ans, il était invité aux Folles Journées de Nantes et de Varsovie avec le Sinfonia Varsovia et il a depuis joué avec de nombreux orchestres. Il collabore régulièrement avec Valery Gergiev et l’orchestre du Mariinsky.

On a pu le voir dans les plus grandes salles : Concertgebouw d’Amsterdam, Konzerthaus de Berlin, Philharmonie de Paris, Bozar de Bruxelles mais aussi dans les plus grands festivals : La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins, le festival d’Heidelberg etc…

Son disque de récital chez BIS «À la russe » (BIS-2150) a remporté de nombreuses récompenses dont le Choc de l’Année (Classica), Diapason découverte (Diapason), Supersonic (Pizzicato) et CD des Doppelmonats (PianoNews). Pour BIS il a également enregistré les concertos pour piano de Liszt (BIS-2100) et Saint-Saëns (BIS-2300), et un récital avec les rhapsodies de Brahms, Bartók et Liszt (en preparation).

En 2019, il reçoit le Prix de la Critique : « Révélation Musicale de l’année ».

Alexandre s’est formé auprès de Pierre-Alain Volondat, Igor Lazko, Franck Braley et Rena Shereshevskaya avec qui il travaille toujours aujourd’hui.

Alexandre est lauréat de la fondation Safran et de la Banque Populaire.

 

***

« Alexandre is Liszt reincarnated. I’ve never heard anyone play these pieces, let alone play the piano the way he does » Jerry Dubins Fanfare Magazine